SYLVIE ORSINI / LE SITE OFFICIEL
Sylvie Orsini
Photos Philippe Hasse-Valenti www.pixel-envol.fr


f Accueil

f Biographie

f Coeur de Schiste

f Bain pour deux à Baracci
     Courrier des lecteurs

f Le soleil se couche sur Erbalunga
     Courrier des lecteurs

f Et si vous disparaissiez ?
     Courrier des lecteurs

f Un lys dans la brume
     Courrier des lecteurs

f Derrière toi, le son d'une voix...
     Courrier des lecteurs

f Actualités

f Commander

f Formulaire de contact

f Plan d'accès

f Liens

f Raphaël Orsini
     Extraits & correspondances

Les Geais Edition


   
Courrier des lecteurs de Et si vous disparaissiez ?

Je remercie sincèrement toutes celles et ceux qui, après la lecture de mes romans, prennent le temps de me faire part de leurs impressions. J'apprécie ces marques d'intérêts qui encouragent et fortifient la « jeune auteure » que je suis. je réponds toujours à ces courriels, lettres ou messages téléphoniques ; même si je le fais parfois avec un peu de retard. Comme vous pouvez l'imaginer, il y a toujours l'appréhension tapie derrière l'auteur après la naissance d'un ouvrage. Alors, s'il vous plaît, n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires quels qu'ils soient.


Annie Q.
Félicitations et admiration
Bonjour Sylvie. Je suis en vacances à Olmeto chez Cristina à qui vous avez dédicacé votre livre "ET SI VOUS DISPARAISSIEZ" je l'ai lu sans m'arrêter et j'ai commencé la suite. Je souhaitais juste vous féliciter et vous encourager à continuer. Vous maitrisez l'art du suspense dans un style super agréable et qui "coule" tellement bien. Vos versets de la bible m'ont aussi touchée, je suis croyante (protestante pratiquante) et cette touche de rappel à Dieu dans les circonstances de nos vies m'ont permis de Le remercier encore pour tout. Y compris de pouvoir venir passer nos vacances depuis 23 ans sur cette île magnifique. Continuez à écrire, je vais vous suivre maintenant que je vous ai découverte.

Stéfan J Ugrina. Montréal.
Bonjour Madame,
J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre livre que Joëlle Martinez m'a prêté cet hiver en Thaïlande. Elle a fait inclure «pour ses amis canadiens» votre dédicace lors d'une foire en Corse, l'automne dernier. Elle va, je l'espère, vous revoir cet automne et se procurer et rapporter en Thaïlande cet hiver la suite de « Et si vous disparaissiez...» que je vais lire avec le même plaisir que le premier.
J'ai tardé à vous envoyer ce mail, mais j'ai été pas mal occupé depuis notre retour à Montréal. Je tenais à le faire comme je l'avais promis à Mme Martinez.
Dans l'attente de savourer votre deuxième livre, mes salutations les plus sincères,

Pierre T.Peri
Chère Madame,
J'ai satisfait ma curiosité, à la foire de Vénaco, en achetant votre premier roman.
Je vous remercie de la perspicace et chaleureuse dédicace. Comme je l'ai indiqué à votre collaborateur, je considère les livres comme des trésors.Le votre "Et si vous disparaissiez " en est un.
J'ai beaucoup apprécié et je suis admiratif, car, vous étiez alors, avant la publication, ce que je nomme " un non écrivain". Vous êtes passionnée et pour moi, vous avez un talent fou. Ce que j'admire le plus, c'est votre imagination. C'est un policier habile ce bouquin, très subtile votre intrigue. J'imagine que vous avez dû beaucoup vous documenter et aussi comme VALENTINI, enquêter. Quel travail considérable vous avez dû accomplir.
Ainsi que je l'ai dit à votre collaborateur, je ne suis capable que d'écrire des chroniques. Les dernières publiées, sous le titre " les aventures de Babbo et de Minnà"si j'en crois internet (FNAC. AMAZON) sont épuisées.Dommage. L'éditeur a fait faillite et je ne sais comment retrouver l'entreprise d'imprimerie du bouquin parce que je continue à écrire des chroniques ( moi toujours "non écrivain" ). J'apprécie votre" note de l'auteur et je comprends ce que furent vos difficultés qui se sont soldées sur du bonheur.
Félicitations,vous connaissez bien l'âme humaine. On pourrait penser que vous êtes psychiatre.
Cordialement à vous.

Ketty.
J'avais décidé d'aller passer un petit moment à la fête de la Clémentine à Bravone, évènement sur notre commune... Arrivée sur le lieu de la fête, j'ai été agréablement surprise par le nombre de visiteurs, j'en étais ravie, car les organisateurs de les romans, cette manifestation festive avaient bien œuvrés... Les stands étaient très variés, mais mon attention a été attirée par le vôtre... les livres, surtout les romans dans votre livre... et votre visage qui dégageait beaucoup de douceur... (Douceur que j'ai retrouvée dans votre livre). Vous m'avez dédicacé celui que j'ai acheté. Dès mon arrivée à la maison, je me suis empressée de commencer ma lecture (le résumé m'avait tout de suite plu). J'ai dévoré votre ouvrage avec beaucoup de plaisir, il m'a transporté avec vous tout le long du récit, je vivais les moments douloureux de chaque personnage ; ce cœur plein d'amour, partagé, tiraillé entre sa famille et cette enfant m'a beaucoup ému. Je sentais les larmes me brouiller la vue...
J'ai terminé le roman ce matin car j'étais pressée de connaître le dénouement de ce récit plein d'amour, de tendresse, d'angoisse... On est tenu en haleine jusqu'à la fin, l'écriture est simple, naturelle, l'histoire nous touche au plus profond de nous-même. Bravo pour votre premier roman. J'attends votre prochain ouvrage avec impatience. Avec toute ma sympathie.

Marie Ange C.
Bonsoir Sylvie,
Notre rencontre date de dimanche dernier au marché de Noël d'Appietto et j'ai pourtant l'impression de vous connaître depuis des années... J'ai commencé la lecture de votre premier roman dès dimanche soir...et je viens de fermer le livre ! Je tiens à vous féliciter, car je suis une fan de ce premier roman et j'ai hâte de commencer le second (j'ai bien fait d'acheter les deux !!).
Malgré les diverses tâches quotidiennes, je me suis octroyée des pauses et j'ai été captivée durant deux jours par l'histoire bien sûr, pour une femme, une maman et l'amour porté à ses enfants mais aussi à « un enfant », être faible, fragile qui ne demande qu'à être aimé...mais également par le travail de recherche, l'écriture simple et recherchée à la fois, le souci du détail et peut-être aussi cette proximité avec notre île, vos prénoms inchangés, ce commissaire Valentini, etc...
J'ai eu l'impression que vous étiez devant moi à me relater ce qui vous était arrivé...et j'imaginais les scènes, les lieux tant leurs descriptions est réelle.
Bref j'ai adoré, et vous encourage vivement à continuer à nous maintenir en haleine au fil des pages de vos prochains romans.

Philippe V.
Bien chère Sylvie,
C'est avec une certaine gourmandise que je me suis mis dans ton bouquin dimanche soir en revenant de la foire de la clémentine. La gourmandise st vite devenue boulimie puisque lundi soir vers 0h30, je lisais l'épilogue. Je me suis régalé, de par l'intrigue bien sûr mais aussi de par la « connaissance de certains des « Orsini » ! L'intrigue est bien menée, avec du suspense, même si on devine que tout se terminera bien. Les personnages de fiction sont attachants, même Richard. Et la Corse est omniprésente. Le fait de lire un livre contenant des personnages que je connais est une première et cela m'a beaucoup plu... Bref, pour moi, un vrai régal ce premier livre, j'espère que tu t'es déjà mise au second et que j'aurai le plaisir de le dévorer et de le déguster dès sa parution ! Longue vie à lui.

Eric F.
Bonjour Mme Orsini, même sans avoir terminé votre livre, j'applaudis votre œuvre et je félicite son auteur. J'aime sincèrement votre style d'écriture, l'intrigue étant bien menée, je suis sûre que je vais avoir autant de plaisir à poursuivre ma lecture qu'elle m'en a procuré jusqu'à présent.
Merci encore pour ces moments de bonheur.

J.P.
Chère Madame,
Permettez-moi de vous présenter toutes mes félicitations et tous mes remerciements, car grâce à votre livre j'ai passé un très agréable moment. Votre idée du sosie est tout simplement géniale et vos personnages sont non seulement originaux mais aussi gentils même le méchant ne l'est pas vraiment. Dès le début du livre on est pris par l'intrigue et cela fonctionne tellement bien que j'ai presque envie de vous demander des nouvelles de Déborah. Alors, à quand le prochain rêve et le prochain livre ? Ce serait vraiment formidable !

Lieve Gossens.
Je viens de lire ton livre et...j'ai été étonné et surpris d'une façon très agréable !
C'est la première fois que j'ai lu un livre, qui est moitié non-fiction et moitié fiction.
Tu racontes tout sur ta famille, et bien souvent, ça m'a fait sourire, parce que je reconnaissais beaucoup ! Puis, du côté roman, tu as très bien écrit. Tu sais y donner des tournures inattendues. C'est vrai que le livre te prends par la main, et tu ne peux plus le lâcher, tellement ça te prends ! C'est en tous cas comme cela que je l'ai ressenti !
Je viendrais visiter la petite Déborah chez vous un de ces jours...

Vassiliki Kleniec.
Ma chère Sylvie,
Si je te disais : toutes mes félicitations pour ton livre... ce serait trop banal et pas du tout à la hauteur de la qualité de ton écriture ; c'est pourquoi, il me paraît plus adéquat de te dire combien j'ai été tout d'abord étonnée puis subjuguée tout au long de sa lecture. En effet, j'ai aimé ton style, tes métaphores, tes descriptions, la façon que tu as d'animer les éléments, les objets : la vigne, les lumières, les vagues etc...
J'ai aimé la composition de tes paragraphes et surtout la façon de les « imbriquer » les uns dans les autres et de faire ainsi avancer l'intrigue. Tes chapitres sont comme des nœuds que l'on défait petit à petit : on a envie de savoir ce qui va suivre, de savoir comment tu vas t'en sortir, d'apprendre le dénouement.
J'ai aimé la délicatesse des sentiments, l'amour maternel prodigué à cette petite inconnue.
J'ai aimé,
J'ai aimé BRAVO.
J'attends la suite.

Véronique C.
Félicitations pour votre roman.
Je réserve le prochain.
Bonne continuation.

Jean Louis C.
Bonjour Sylvie Orsini,
Etrangement c'est lors d'une traversée (par bateau) Nice-Bastia que j'ai commencé à lire votre ouvrage acheté à votre stand à la foire de la châtaigne de Bocognano. Il m'a tenu en haleine tout le trajet (250 pages dévorées) et j'avais hâte d'arriver chez moi pour savoir la suite. Je l'ai fini le lendemain...
Félicitations pour votre travail, inutile de vous dire que j'ai adoré. Et si vous écriviez la suite ? Merci pour ce bon moment passé en votre compagnie.

Cricri.
Bonjour Madame,
J'ai lu avec grand plaisir votre livre acheté à la foire de Lucciana
. Curieuse d'en connaître le dénouement, je l'ai dévoré en quatre jours.
Alors, si vous récidivez, je referai de même. Bon courage et peut-être à bientôt.

Véronique C.
Bonjour,
Nous nous sommes rencontrées à la foire de Lecci le 1er juin 2013.
J'ai parcouru le livre « Et si vous disparaissiez... ». Quel plaisir de vous lire ! J'ai envie de connaître la suite. Pourriez-vous me faire savoir le jour de la sortie du prochain.
Bon courage pour la suite.

Marie D.
Bonjour,
Je suis une lectrice de votre roman. Nous nous sommes rencontrées à votre expo à Lecci. J'étais en vacances en Corse pour la première fois. J'habite en Guadeloupe et je passe 5 mois de l'année dans le Var. Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi.
Donc je viens de finir votre livre. Et il m'a beaucoup plu. Je mets des croix lorsque je fini un livre. Et le vôtre mérite bien la plus forte note XXXX. Donc je tenais à vous remercier de ce bon moment passé avec vous. Votre histoire était très bonne et surtout les passages en italiques (vous m'aviez dit que c'était un peu votre biographie).
Donc encore merci et à quand le prochain ? Envoyez-moi un mot pour me dire lorsqu'il sera en vente.
Au fait j'adore Elisabeth George, j'attends avec impatience ses nouveaux romans. J'aime beaucoup aussi Musso, je viens de finir « 7 ans après », très bon.
À bientôt de vous lire.

Etienne C.
Bonjour,
Vous ne vous souvenez certainement pas de moi, vous voyez beaucoup de monde aux dédicaces du polar en cavale, c'était samedi midi Quai des Martyrs à Bastia.
J'ai acheté votre livre et dimanche midi, je l'avais déjà lu, car vous avez su capter ma curiosité. Pour un premier roman, c'est un coup de maître, Bravo. Votre écriture est fluide et donc agréable à lire. Pour un « polar », pas une grossièreté, pas de violence, pas de sexe, une belle histoire qui mélange votre vie privée, familiale avec du roman à suspense. Bravo pour parler librement, simplement de l'homme que vous aimez, de vos enfants, de ses enfants, ce n'est pas à la portée de tout le monde, vous êtes en phase avec votre conscience, c'est certainement dû à votre croyance en Dieu. Ce qui est drôle pour moi, ce sont certaines similitudes avec mon vécu, à commencer par l'hôpital Pasteur à Nice, j'y accompagne mon épouse depuis un an et pour un an et demi encore, et devinez à quel service : Neurologie, bâtiment F. Sans compter la ligne Bastia/Nice. De plus, j'ai connu dans une vie « antérieure » un certain Nahum (pas toubib mais promoteur immobilier à Porticcio), juif né en Turquie. C'est fou non, je souriais en lisant ces passages. Je ne vais pas vous ennuyer davantage, sachez que j'ai beaucoup apprécié votre livre et bien entendu, j'attends la suite avec impatience, alors bon courage...
Très heureux d'avoir fait votre connaissance samedi, car en plus vous êtes une « belle personne » avec un esprit sain.

Alain G.
Bonjour madame,
Suite à notre rencontre à la foire de Cervione et à l'achat de votre roman je vous livre mes impressions comme promis (je suis le monsieur dont un collègue a écrit un premier roman de 1300 pages... mais toujours pas publié à ce jour !).
Pour ce qui est de votre livre je dis bravo. Dès les premières lignes, « on est dedans ». Dans certaines de vos descriptions on se retrouve « un peu » dans l'univers feutré des grands écrivains policiers. L'intrigue est bonne, mais au milieu du roman on devine le thème, ce qui enlève un peu de suspense. Mais pour un premier « jet » je dis bravo. S'il fallait noter votre roman, je dirai 8 sur 10 et cela sans favoritisme. Donc, comme beaucoup de gens (j'espère) j'attends la suite, mais ne sachant pas quand il sortira, je vous serais gré de me tenir informé de sa parution et où le trouver. Merci d'avance et bon courage.

Catherine C.
Sylvie,
J'ai acheté votre livre à la foire de Porto-Vecchio où vous l'avez dédicacé. Résidente 1 an et repartie sur le continent le 12 novembre, je voulais finir ce livre en Corse pour être encore imprégnée de cette jolie île qui m'a si bien accueillie. J'avoue que j'aime les histoires traitées de cette façon, toujours en rebondissements ! J'avais hâte de savoir où ce livre m'amenait. Le passage 20 m'a moins intéressée (« Verde d'Orezza »), il est peut-être essentiel mais je m'y suis ennuyée et je l'ai zappé totalement. Je ne voyais pas vraiment ce qu'il m'apportait. Aussi les petites phrases écrites au début des chapitres m'ont gênée. Pourquoi ? Parce que je lis du Musso et l'autre auteur écrivant comme lui (son nom m'échappe) eux le font. Un moment donné je me suis cru plus dans leur livre que dans le vôtre !
Ceci dit est-ce que je serais capable d'écrire comme vous le faite ! J'ai hâte de savoir cette suite en espérant que vous êtes en train de l'écrire ! Vous avez mené rondement votre histoire et la fin m'a surprise. Vite, allez nous chercher la réponse !!!...Ce Nahum est très mystérieux !
En Isère où j'habite maintenant je ne sais pas si votre 2ème livre sera mis en librairie. Peut-être ne sera-t-il réservé qu'à la Corse ? Si c'est le cas, avertissez-moi dès sa parution et réservez-le moi, merci d'avance. Je serai ravie de recevoir une réponse à mon message, car être en relation avec un ou une nouvelle auteur(e) c'est super. À bientôt de vous lire dans les deux sens du terme.

Séverine M.
Bonjour,
En vacances en Castagniccia cet été, nous vous avions rencontrée à la fête de la Noisette ! Je vous avais acheté votre 1er roman dans l'intention de l'offrir à une amie. Ce que j'ai fait. Elle a adoré votre roman et me l'a prêté pour que je le lise à mon tour.
J'ai vraiment apprécié votre intrigue. Je me suis laissée emportée dans votre histoire peu banale. J'en ai aimé le suspens et l'absence de violence. Nous sommes tellement bercés d'intrigues sanglantes ! J'en ai aimé le lieu aussi qui me rappelle nos souvenirs d'été sur cette île que nous aimons tant !
De votre écriture, on sent parfois des tournures un peu hésitantes, quelques descriptions historiques intéressantes mais en dehors de l'histoire. Cependant, vous nous emportez dans une histoire bien construite ! Une aventure pleine de rebondissement et de psychologie.
Merci pour ce premier roman ! J'ai hâte de vous acheter les suivants ! D'autant qu'il n'y aura pas de Corse pour nous cet été !
Amicalement, Séverine.

En 2012, j'ai participé au concours « nouvelles Plumes » organisé par France Loisirs en présentant mon premier roman : « Et si vous disparaissiez... »
Ils l'ont noté /10 en 2013, les commentaires peuvent sembler stéréotypés, mais ils sont le résultat de réponses à des questions identiques


Résumé: Une femme ordinaire, mère de deux enfants, fait un aller-retour Bastia-Nice pour consulter un médecin. Elle est enlevée par un homme voyant à travers elle le sosie de sa femme disparue. Souhaitant, par un chantage psychologique, lui faire jouer le rôle de mère pour sa petite fille, Déborah. Il la séquestre dans sa villa aux environs de Nice. Elle tente à plusieurs reprises de s'échapper, mais en vain. Tiraillée entre l'amour pour sa propre famille et pour cette enfant, elle se laisse guider par sa conscience. Jusqu'où ira-t-elle ? Le commissaire Valentini mène l'enquête à la recherche de cette femme, mais en réalité, deux manquent à l'appel.
9.50 Sandrine f100 – 44 ans - dépt. : 20
« Très bon livre policier, j'ai été prise dès le départ par cette histoire et j'avais hâte de connaître le dénouement, je ne me suis jamais ennuyée. J'ai beaucoup aimée l'intrigue très bien menée, le suspense tout au long du livre et la psychologie des personnages. Je n'ai trouvé aucune longueur, très surprise de trouver ce niveau pour un premier roman. J'aurais pu mettre une note de 10, car c'est un très bon policier. Tous les ingrédients sont présents : intrigue, suspense, personnages intéressants...Quant au titre, je pense qu'il est très bon et qu'il illustre bien l'histoire. Les personnages sont très attachants et leur étude psychologique est très bien menée. Je pense que la disparition d'une femme sans histoire est un très bon thème général. Ce livre pourrait faire un bon film ».

9.00 Daniel F100 – 66 ans - dépt. : 01
« Très bon roman jouant sur les sentiments, le coté policier est secondaire. Histoire bien construite posant de nombreuses questions sur l'amour paternel et maternel, sur la destinée des gens, sur la justice à rendre dans ce type d'affaire. J'ai éprouvé un plaisir de le lire. Roman bien structuré. Pour ce qui est du titre, j'aurais choisi « mère de substitution ». Les personnages sont bien campés. Le thème original est bien développé et je pense que ce livre ferait un bon film ».

9.00 Delphine C – 33 ans - dépt. : 14
« Un livre que l'on ne peut plus lâcher une fois commencé ! Bien écrit, on est vite plongé dans l'ambiance et on a tout de suite envie de « savoir » ! Le sujet est bien trouvé, c'est le 1er livre que je lis avec une histoire d'enlèvement traitée de cette manière, c'est donc une véritable et agréable découverte. Le titre est très bien, on se projette... nous aussi, nous pouvons disparaître... Cela m'a fait penser à d'autres titres qui s'adressent directement au lecteur comme « Ne le dis à personne ». Jacques, le mari de Sylvie est le personnage qui m'intéresse le moins et pourtant nous lisons des passages entiers sur son passé. Pourtant cela n'apporte rien, à mes yeux, à l'histoire. Il aurait pu être plus investi dans l'enquête. Le recours un peu trop répété de l'utilisation du questionnement pour faire avancer l'histoire m'a un peu déçue. Par moment l'écriture est un peu naïve mais ça devrait s'améliorer avec une bonne réécriture. Bon livre qui permet de se détendre et de s'évader. Certains passages sont même assez émouvants. Les personnages sont très bons, bien construits, complètement différents les uns des autres, attachants (même le ravisseur). On les quitte avec regret lorsqu'on referme le livre. Le thème est bon, même si les histoires d'enlèvement sont légion ! Mais dans ce cas précis, les motivations du rapt sont très différentes de ce qui se fait habituellement. Je pense que ce livre ferait un bon film ».

9.00 Angélique T – 31 ans - dépt. : 62
« Très belle histoire, réaliste et réelle !!! Très vite rentré dans l'histoire. Livre lu en 2 jours tellement j'étais « envoutée ». Lecture très agréable, hâte de connaître le dénouement. Très bon manuscrit méritant d'être édité. J'ai particulièrement apprécié les lieux (la Corse et le Var), l'histoire de la famille Nahum, la lettre écrite à Déborah expliquant toute son histoire. Le style est clair, simple à lire, accessible à tous. Le titre est intriguant !!! Réaliste. Richard m'a intriguée, Sylvie m'a stimulée, Déborah m'a attendrie et émue. Le thème est déjà connu, mais les lieux et les circonstances sont intéressants et prenants ».

9.00 Marion T – 27 ans - dépt. : 34
« Très bonne histoire. Aimerais bien qu'il y ait une suite. Très bien écrit, les chapitres sont bien délimités, les personnages bien décrits, une bonne enquête policière. On distingue bien les pensées du reste des paroles et du récit. Un récit très bien mené du début jusqu'à la fin, une écriture fluide qui permet de ne jamais s'ennuyer. Le titre correspond bien à l'histoire, ça colle parfaitement, rien à redire. Tous les personnages ont une place importante dans l'histoire de l'enfant, jusqu'à l'inspecteur. On se prendrait d'affection pour le ravisseur qui ne veut que le bonheur de sa fille. Les enfants sont bien décrits et touchants. Je pense que ce livre ferait un bon film ».

8.20 Fabrice R – 47 ans - dépt. : 56
« Dans l'ensemble j'ai aimé ce livre. L'histoire est bien menée, les personnages sont attachants et le final est bien amené, même si on finit par comprendre avant la fin. Seul le métier et la façon dont Sylvie et Richard se sont rencontrés m'ont surpris. C'est un livre qui se lit vite et bien. Tout d'abord j'ai aimé l'environnement du livre : la Corse, région que je connais très bien étant moi-même originaire de cette île magnifique. De plus, il se trouve que je connais très bien Folelli et ses marines pour y avoir séjourné à de nombreuses reprises. Ensuite, au niveau de l'écriture j'ai très apprécié le fait de mettre les différents points de vue des personnages, en parallèle : un moment nous sommes avec le mari et ses enfants, puis nous sommes avec le commissaire et enfin nous sommes avec Sylvie, la victime ».

8.00 Anne-Frédéricke S – 37 ans - dépt. : 13
« Livre bien écrit, rythmé, et l'histoire est originale. Les petits chapitres, bien écrits, permettent d'être plongé dans le rôle de Sylvie, et d'attendre avec impatience le déroulement de l'enquête. Ecriture et récit fluides. L'enquête est bien ficelée. Le titre est cohérent et adapté à l'histoire. Sylvie a du courage et est partagée par le sentiment de rester et de s'échapper. Le ravisseur est difficile à cerner, ce qui nous plonge dans l'angoisse. L'auteure a bien choisi ses personnages. Le thème général est original et ce livre pourrait faire un bon film policier ».

8.00 Cathy M – 32 ans - dépt. : 77
« Très beau livre avec une fin magnifique à faire pleurer mais qui reste tout de même ouverte. L'intrigue, même si parfois un peu « brouillon », devient très claire à la fin. J'ai apprécié le côté psychologique des personnages. Ce livre se lit aisément, mais peut mieux faire. Le titre est attirant et donne envie d'en savoir plus. Les personnages sont tout à fait crédibles ! Thème d'actualité où l'on retrouve le côté psychologique et crime passionnel. Je vois cette histoire plus en téléfilm qu'en film ».

7.00 Elisabeth N – 57 ans - dépt. : 63
« J'ai aimé le thème. Au départ c'est assez banal comme histoire, mais on va de surprise en surprise et ça devient assez passionnant et on a envie de connaître la fin. J'ai particulièrement apprécié le thème. Le titre est très bien. Il faut améliorer le style et le vocabulaire. Ce que je pense des personnages : le mari est excellent, les policiers : trop compatissants à mon avis, ne reflètent sûrement pas la réalité. Mais néanmoins efficaces ! Sylvie : étonnante pour une personne qui vient de se faire kidnapper, mais attachante dans sa relation avec la petite Déborah. Le ravisseur : bien, il est en fait très malheureux. Le thème est bon et cela ferait un bon film ».

6.50 Delphine L100 – 28 ans - dépt. : 30
« J'ai bien aimé ce livre mais il m'a manqué quelque chose pour vraiment accrocher... J'ai particulièrement apprécié l'instinct maternel de Sylvie – Les scènes avec Déborah : c'est frais, simple. Le fait qu'il n'y ait pas de violences physiques même si la violence psychologique peut parfois être plus terrible. Les rebondissements avec l'arrivée de l'amant notamment. Le style est simple et clair. Peu d'erreurs. Mon sentiment sur le titre du livre : je ne vois pas vraiment le rapport... Je pense que Sylvie a réagi comme toute femme/mère aurait réagi. Déborah est une petite fille que tout le monde voudrait avoir. Malgré la situation, on ressent de l'empathie pour Richard, car il veut seulement rendre sa fille heureuse. Jacques est un peu trop lisse. Thème : bonne idée de départ, car c'est un sujet peu exploité... C'est quelque chose de plus psychologique, donc plus subtil. Ce livre ferait un bon film, à condition d'y mettre plus d'action et de rebondissements ».

5.00 Ericka L – dépt. : 83
« Le thème est bien, le mobile est intéressant, pas commun. Mais on devine trop facilement certains aspects, et la façon dont tout s'arrange est trop simpliste, alors que vous pouvez tourner ce livre d'une autre manière vu l'angle que vous prenez pour aborder ce thème. Le thème est bien, un kidnapping différent pour une fois. Des recherches historiques sur les villes abordées. Vous écrivez bien, mais il y a trop de notes en bas de pages. À l'impression il y a des mots que l'on retrouve séparés en deux par un trait d'union, ainsi qu'un symbole qui apparaît souvent avant une virgule (ce qui n'est peut-être pas de votre faute). Le titre correspond bien au thème policier choisi. Les noms se ressemblent un peu étant donné le coin de France qui a été choisi, mais on arrive à les différencier. Pour une fois le thème est un peu plus recherché, et la motivation n'est pas commune. Je pense que ce livre est plus ressenti que filmable ».

4.00 Hélène M – 21 ans - dépt. : 69
« Un livre un peu décevant par l'écriture mais qui, amélioré et retravaillé, pourrait être bon. L'histoire étant peu commune. J'ai particulièrement apprécié quelques expressions bien tournées comme « préférant s'endormir dans les bras de sa femme plutôt que dans ceux de Morphée ». Une histoire assez pacifiste. Les propos étaient prévisibles, trop de sentiments, trop de phrases déjà lues. Des descriptions qui ne sont pas forcément parlantes et une manière de ponctuer les phrases (avec les points de suspension) très difficile à suivre... Des dialogues qui ne représentent pas la réalité parce que trop bien écrits... (mais pas pour du parler de tous les jours). Le titre est bon, il évoque le thème et nous questionne. Il donne envie d'ouvrir le livre. Sylvie est touchante mais pas attachante. Richard : au début un peu effrayant et finalement en contraste avec sa façon de se comporter envers sa fille. Un personnage qui ne fait pas vraiment peur et qui du coup ne nous inquiète pas sur le sort de Sylvie. Le mari : s'il paraît inquiet au début, arrive quand même à nous détailler l'un des menus qu'il va se préparer un soir avec notamment du vin. Ma femme aurait été enlevée, je n'aurais pas faim... Sylvain Orsini est peu crédible parce que bien qu'adolescent, il soutient bien son père. On ne s'attend pas à une telle attitude lorsqu'on parle d'un enfant de 15 ans... il pourrait être plus renfermé, ne pas trouver les mots face au chagrin de son père... L'enlèvement sous couvert de trouver une maman de remplacement à sa fille est peu commune. Le thème général est bon. Ce livre retravaillé et revu pourrait faire un bon film ».


   
coeur de schiste
Roman Coeur de Schiste - 469 pages, prix 20 euros + participation aux frais de port = 24 euros

Bain pour Deux à Baracci
Roman Bain pour Deux à Baracci - 496 pages, prix 20 euros + participation aux frais de port = 24 euros

Le soleil se couche sur Erbalunga
Roman Le soleil se couche sur Erbalunga - 408 pages, prix 20 euros + participation aux frais de port = 24 euros
Tous les ouvrages de Sylvie Orsini sont disponibles au format Kindle sur Amazon
amazon kindle


et si vous disparaissiez  ?
Roman et si vous disparaissiez ? 452 pages, prix 20 euros + participation aux frais de port = 24 euros
Un lys dans la brume
Roman Un lys dans la brume 428 pages, prix 20 euros + participation aux frais de port = 24 euros
Derrière toi, le son d'une voix...
Roman Derrière toi, le son d'une voix... 472 pages, prix 20 euros + participation aux frais de port = 24 euros

© Sylvie Orsini. Les Geais Editions SIRET 45210436700027 59 allée des Châtaigniers. 20213 FOLELLI Tél : 06 18 20 37 61 contact@sylvie-orsini.fr   plume de geai